Promodis
En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

CONSEILLERS PIÈCES

  Lundi au jeudi : 8h00 à 12h30 / 13h15 à 17h30
vendredi : 8h00 à 12h30 / 13h15 à 17h00

Signalisation et éclairage tracteur

Etre bien vu, c’est être en conformité avec la réglementation concernant la circulation des engins agricoles. C’est également tout mettre en oeuvre pour la sécurité lors de travaux ou déplacements nocturnes, c’est anticiper la « cohabitation » routière avec les autres véhicules et les risques inhérents à une mauvaise signalisation. Promodis vous propose une large gamme de gyrophares led tracteur, de centrales clignotantes, de feux arrières…la qualité professionnelle à des tarifs concurrentiels !

Rappel de règlementation : Sécurité sur la route certes, mais il vous faut également garantir la sécurité de vos collaborateurs et pour être en conformité avec les normes d’hygiène et de sécurité au travail, équiper vos bâtiments ou zone de stockage phytosanitaires de pictogramme de sécurité. Retrouvez notre gamme de panneaux d’indications : fauchage, boue, parking…

Quelle est la signalisation à mettre en place pour une moissonneuse-batteuse ?

Il existe 2 règlements suivant la largeur de votre machine.

Largeur hors-tout inférieur à 3,50 m :

  • Les feux de croisement doivent être allumés
  • La moissonneuse-batteuse doit être munis de quatre panneaux rouge et blanc, deux à l’avant et deux à l’arrière
  • Quatre feux d’encombrement peuvent remplacer les panneaux
  • Présence de deux gyrophares sur la machine
  • Le véhicule d’accompagnement n’est pas nécessaire

Largeur hors-tout comprise entre 3,50 m et 4,50 m :

  • Les feux de croisement doivent être allumés
  • La moissonneuse doit être munie de quatre panneaux rouge et blanc, deux à l’avant et deux à l’arrière
  • Quatre feux d’encombrement peuvent remplacer les panneaux
  • La machine doit porter deux panneaux « convoi agricole », un à l’avant et l’autre à l’arrière
  • Le véhicule d’accompagnement est obligatoire

Transport de la barre de coupe :

  • Au-delà de 3,50 m de large, la barre de coupe doit être transportée sur un chariot attelé à la moissonneuse-batteuse. Ce dernier ne doit pas dépasser 2,50 m de large.

Véhicule d’accompagnement :

  • C’est un véhicule privé sans remorque, une camionnette ou un fourgon. Les tracteurs ne sont pas admis
  • Il porte au moins un gyrophare ou une rampe à LED lumineuse visible dans tous les sens à 50m
  • Il est obligatoirement muni d’un panneau réfléchissant « convoi agricole »

Ce qu’il faut savoir :

  • Le chauffeur doit être âgé d’au moins 18 ans
  • Le responsable du convoi (dans la machine ou le véhicule d’accompagnement) doit parler le français
  • Les moissonneuses-batteuses de moins de 3 ,50 m de large munies d’une coupe repliable qui n’augmente pas la largeur hors-tout peuvent se déplacer sans véhicule d’accompagnement
  • Les feux de croisement (codes) de la machine et du véhicule d’accompagnement doivent être allumés de jour comme de nuit.
  • Les machines de plus de 4,50 m circulent sur un plateau porte-char et selon les règles du convoi exceptionnel

Quelle est la signalisation à mettre en place pour une remorque et presse agricole ?

  • La plaque d’immatriculation doit être présente, lisible et convenablement éclairée
  • Présence d’un gyrophare
  • Le disque de 25km/h est obligatoire (40km/h sur les futurs modèles homologués)
  • Présence de deux dispositifs réfléchissants triangulaires
  • Présence d’une rampe d’éclairage branchée sur le circuit électrique du tracteur et en état de marche

Eclairage :

  • Le circuit d’éclairage de la remorque est relié à celui du tracteur
  • Le gyrophare doit être visible tous azimuts par un observateur placé à 50 m
  • Il est possible d’installer le gyrophare en dessous de la remorque pour éviter de l’endommager. Couplé à celui du tracteur, il sera visible tous azimuts. Dans ce cas, il est conseillé d’utiliser un gyrophare à intensité réduite qui éblouira moins les conducteurs qui suivent le convoi

Charge autorisée :

  • L’essieu le plus chargé d’un véhicule ne doit pas supporter plus de 13 tonnes
  • Dans tous les cas, le PDTRA est limité à 40 tonnes
  • Sur les véhicules comportant plusieurs essieux, la charge autorisée est conditionnée par l’écart entre deux essieux consécutifs
  • Pour un entraxe de 0,90 m, la charge est de 7,30 t. Elle passe à 10,5 t pour un entraxe de 1,35 m et à 13 t pour un entraxe de 1,80 m.

Ce qu’il faut savoir :

  • Le conducteur peut conduire dès l’âge de 16 ans un convoi composé d’un tracteur et d’une remorque de moins de 2,50 m de large et de moins de 18 m de long
  • Le permis de conduire n’est pas obligatoire si le tracteur est rattaché à une exploitation, une ETA ou une Cuma
  • Le chauffeur doit être en possession de la carte de réception Drive (barré rouge) de la remorque ou du véhicule traîné

Le convoi ne peut pas comporter plus de quatre gyrophares      

Quelle est la signalisation à mettre en place pour le matériel du travail du sol et semis ?

Déchaumeur porté de largeur inférieure à 3,50m :

  • Les panneaux ne doivent pas être placés à plus de 1,50 m au-dessus du sol en position de route, c’est-à-dire avec l’outil relevé
  • Les feux de croisement doivent être allumés
  • Le déchaumeur doit être muni de 6 panneaux rouges et blancs : 2 à l’arrière, 2 à l’avant et un sur chaque côté
  • Un catadioptre sur chaque côté
  • Une plaque d’immatriculation éclairée

Combinés de semis type « remorque TCS » avec trémis avant :

  • Lorsque le convoi comporte un outil avant de même largeur ou plus large que l’outil arrière, il n’est pas nécessaire de placer les panneaux à l’avant de ce dernier
  • De même, lorsque l’outil arrière est plus large ou de même largeur que l’outil avant, on n’installe pas de panneaux à l’arrière de ce dernier
  • Pour les côtés, il faut compter un panneau et un catadioptre pour chaque segment de 4 m
  • Il ne faut jamais placer de panneau rouge et blanc, au milieu à l’avant comme à l’arrière. Les signalements se font sur les extrémités gauche et droite de l’appareil

Charrue portée avant et arrière :

  • La charrue ne doit pas dépasser l’aplomb de plus de 4 m à l’avant de 7 m à l’arrière. Si l’outil est plus long, il faut le transporter sur un chariot
  • La charrue avant porte un panneau réfléchissant à l’avant et un panneau couplé à un catadioptre sur chaque côté
  • La charrue arrière porte un panneau à l’arrière ainsi qu’un panneau couplé à un catadioptre par côté pour chaque segment de 4 m, donc 2 panneaux pour une charrue de 7 m
  • Tout dépassement latéral saillant de plus de 40 cm (roue de jauge, rouleau packomat…) est signalé par un panneau rouge et blanc supplémentaire à l’avant et un autre à l’arrière

Semoir semi-porté de 4 mètres avec rouleau avant :

  • La réglementation devient celle des matériels de plus de 3,50 m de large et le combiné est considéré comme convoi agricole. Il se déplace donc avec un véhicule pilote, au même titre qu’une moissonneuse-batteuse
  • Ce matériel semi-porté doit répondre aux mêmes exigences qu’une remorque, c’est-à-dire la plaque d’immatriculation éclairée, les triangles réfléchissants et l’autocollant 25km/h
  • Le panneau « convoi agricole » est placé à l’arrière sur l’outil et à l’avant sur le rouleau ou les masses avant du tracteur s’il n’y a pas d’outil attelé

Ce qu’il faut savoir :

  • Si la charrue ou le semoir masque l’éclairage arrière du tracteur, il faut installer une rampe lumineuse ou un gyrophare sur l’outil
  • Il est interdit de placer les feux supplémentaires en haut de la cabine du tracteur. La rampe est obligatoirement sur l’outil
  • Les catadioptres peuvent être placés directement sur les panneaux rouge et blanc, surtout lorsque la place est réduite
  • A l’avant des matériels, des feux de position blancs peuvent remplacer les panneaux réfléchissants                      

Quelle est la signalisation à mettre en place pour un chantier de paille ?

Chantier à paille :

  • Sur les remorques permettant de transporter de la paille au-dessus de la cabine, le chargement ne doit pas dépasser l’aplomb du véhicule
  • A l’arrière, le chargement ne doit pas dépasser l’aplomb de plus de 3m
  • La largeur du convoi est celle du plateau ou, si la paille dépasse, celle du chargement
  • La signalétique est de même que pour les remorques
  • Si la paille dépasse sur les côtés, à l’avant ou à l’arrière, les panneaux de signalisation doivent être fixés sur les balles, à l’endroit qui dépasse
  • Les catadioptres peuvent être montés au centre des panneaux pour simplifier l’installation

Véhicule d’accompagnement et transport d’accessoires :

  • Le chariot de paille ne nécessite pas de véhicule pilote mais ce dernier est souvent présent sur les chantiers pour accompagner les machines de récolte. Il est donc tentant de l’utiliser pour remorquer des charges moyennes
  • Le véhicule d’accompagnement de la presse (si nécessaire) doit circuler seul
  • Le véhicule d’accompagnement ne peut pas traîner un petit chariot à paille ou une remorque d’accessoires
  • Le véhicule d’accompagnement doit pouvoir opérer un demi-tour rapidement pour aider le convoi à circuler

Chargeur frontal à vide :

  • Il est considéré comme un outil porté avant et doit donc porter les signalisations Adhoc s’il dépasse de plus d’un mètre à l’aplomb avant (ce qui est généralement le cas avec une fourche ou un godet)
  • Une plaque réfléchissante et un catadioptre doivent être placés de chaque côté de la fourche
  • Une plaque réfléchissante doit être placée à l’avant de la fourche. Compte tenu de l’impossibilité de réaliser un montage fixe, un système de fixation par fil de fer entre deux chantiers est la solution la plus simple à mettre en œuvre.
  • Les plaques réfléchissantes doivent être obligatoirement se trouver à moins de 1,50m du sol, ce qui impose de circuler avec la fourche en position basse. Les piques doivent être sécurisées.

Chargeur frontal avec balle :

  • Le dépassement de la charge à l’avant est interdit
  • Si la balle est plus large que la fourche, les panneaux latéraux seront fixés sur cette dernière
  • Le panneau avant peut être fixé sur la balle

Ce qu’il faut savoir :

  • Une remorque à paille vide de moins de 2,50 m de large peut atteindre 3,50 m avec son chargement de paille. Il faut savoir signaler le dépassement par les plaques rouges et blanc fixées sur les balles
  • Il est interdit de circuler sur la route avec un chargeur frontal muni d’une balle qui dépasse la longueur des fourches
  • Si le gyrophare du tracteur est caché par le chargement de paille, un second gyrophare sera placé sur le plateau, soit sur les balles, soit en dessous de la plate-forme

Si la longueur du chargeur frontal muni de son outil dépasse l’aplomb du tracteur de plus d’un mètre, il faut appliquer la signalisation des outils portés avant

Que dit la loi sur l'éclairage dans le milieu agricole ?

Pour les phares : pas de réglementation particulière, si ce n’est la classification des types de phare :

  • Feux de routes
  • Feux anti-brouillard
  • Feux ou projecteurs de travail (non homologué sur route)

Pour les gyrophares : Les norme ECE R 65 (répartition lumineuse) et ECE R 10 (brouillage des ondes électromagnétiques) sont obligatoires pour l’utilisation routière.

Quels sont les différents types d'éclairage ?

  • L’éclairage de champ proche, conçu pour la zone proche du véhicule, portée de 20 à 40 m, large diffusion
  • L’éclairage du terrain ou trapézoïdale, combinaison entre un éclairage proche et éclairage longue portée, peut également être désigné sous le terme d’éclairage d’environnement ou d’éclairage Off-road
  • L’éclairage à longue portée, diffusion plutôt étroite (environ 12-15°), portée de 40 à 150 m (en fonction de la hauteur de montage et d’inclinaison)                                     

Pourquoi choisir un éclairage LED ?

La technologie LED est largement utilisée aujourd’hui à cause de ses nombreux avantages :

  • Une puissance lumineuse plus élevée
  • Une faible consommation d’énergie
  • Nécessite aucun entretien
  • Une durée de vie jusqu’à 50 fois plus longues qu’une ampoule à incandescence classique
  • Une fatigue oculaire réduite
  • Une meilleure tenue aux vibrations élevées
  • Un temps de chauffe réduit
  • Elle est étanche à l’eau et aux poussières
  • Une lumière proche du jour pour avoir une meilleure visibilité
  • Elle est adaptée aux multi voltages
S'inscrire à la Newsletter