Promodis
En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

CONSEILLERS PIÈCES

  Lundi au jeudi : 8h00 à 12h30 / 13h15 à 17h30
vendredi : 8h00 à 12h30 / 13h15 à 17h00
Aucune correspondance trouvée
Produits correspondants
Catégories
    Vous recherchez...
    Historique de recherche

    Huile transmission

    Types de produits
    Spécifications VICKERS
    Spécifications DIN
    Spécifications DENISON
    Spécifications CASE
    Spécifications VOLVO
    Spécifications ZF-TE-ML
    Spécifications NEW HOLLAND
    Spécifications MF
    Spécifications MAN
    Spécifications JOHN DEERE
    Spécifications FORD
    Spécifications CATERPILLAR
    Spécifications API
    Spécifications ALLISON
    Indice de viscosité
    Contenance (l)
    Applications
    Marque
    Type
    Prix
    Mini (€)
    Maxi (€)
    Trier par
    20 articles sur 20
    20 articles sur 20

    Un lubrifiant est composé d’une huile de base (70 à 98%) et d’additifs (2 à 30%). L’huile de base peut être d’origine minérale (issue du raffinage du pétrole brut), hydrocraquée (huile subi un traitement à l’hydrogène) ou synthétique (obtenue par traitement pétrochimique)

    Un lubrifiant est défini par sa viscosité et son niveau de performance

    1-viscosité

    La viscosité est la plus ou moins grande résistance à l’écoulement (contraire de la fluidité). Elle varie avec la température : plus l’huile est à une température basse, plus elle est épaisse.

    2- niveau de performance

    Elle regroupe les qualités demandées à un lubrifiant agricole en fonction de son utilisation. Elles sont nombreuses en fonction de l’utilisation : moteur, boite de vitesse, relevage hydraulique, …)

    • Détergence : aptitude de l’huile à nettoyer les pièces
    • Dispersité : aptitude des impuretés a resté dispersées pour éviter tout dépôt
    • Adhésivité : capacité de l’huile à adhérer aux pièces en mouvement (avoir un film d’huile permanent)
    • Refroidissement : l’énergie calorifique nécessaire pour la refroidir
    • L’anticorrosion : capacité a éviter la corrosion sur des pièces en mouvement ou a l’arrêt
    • L’extrême pression : résistance à la pression qui doit permettre d’éviter toute rupture du film d’huile
    • Antimousse : les pièces en mouvement ne doivent pas créer de la mousse

    Comment bien choisir une bonne huile de transmission mécanique ou hydraulique, de tracteur ou de moissonneuse batteuse

    Les huiles de transmissions sont utilisées pour les boîtes de vitesse mécanique, les ponts mécaniques ainsi que tous les boîtiers de transmission. Elles sont également utilisées pour les transmissions hydrauliques ainsi eu les relevage hydraulique.

    Leurs caractéristiques comportent un indice de viscosité et un niveau de performance

    La viscosité des huiles de transmissions est définie par une norme SAE J306 C. Les nombres utilisés pour les grades de viscosité a froid et a chaud sont plus élevés que les nombres utilisés pour les grades de viscosité moteur. Attention, ces chiffres ne peuvent pas être comparé entre eux : une huile 25 W n’est pas 3 fois moins visqueuse qu’une huile 75 W mais est un intermédiaire entre une huile 80 W et 85 W

    Le niveau de performance est quant à lui définie par la norme la plus connu, a savoir la norme API.

    Cependant, concernant les huiles de transmissions, les constructeurs définissent  et conseille eux même leur propre norme avec ses propre niveau x . C’est le cas par exemple de JOHN DEERE, MASSEZ FERGUSON, NEW HOLLAND, CASE, CATERPILLAR, FORD

    S'inscrire à la Newsletter